Bien qu’elle fasse de plus en plus parler d’elle, la cryptomonnaie demeure un concept encore flou pour bon nombre de consommateurs. Cette monnaie virtuelle cryptée et décentralisée prend chaque jour un peu plus de valeur et fait naître une économie parallèle des plus prometteuses. Du Bitcoin, la première et la plus connue des cryptomonnaies, à l’Ethereum, en passant par le Ripple, le Litecoin ou encore le Monero, les monnaies numériques pourraient bien envahir nos portefeuilles virtuels dans les années à venir…

La cryptomonnaie est une monnaie alternative 100 % virtuelle ; contrairement aux billets et aux pièces, elle n’a aucune forme physique. Générée par un logiciel open source et des internautes (appelés « mineurs », nous y reviendrons), cette monnaie cryptée peut être utilisée uniquement par la personne détenant le code de décryptage, qui peut être un mot de passe, une empreinte digitale, etc. Comme n’importe quelle monnaie traditionnelle, elle peut servir à effectuer des achats, des virements, des transactions financières ou du stockage de valeur. Il est possible d’échanger ces actifs contre des biens, des services, de l’argent (euros, dollars…) via des plateformes d’échange en ligne.  La différence, c’est que les transactions peuvent être réalisées très rapidement, à moindres frais et dans l’anonymat le plus total. Les cryptomonnaies comme le Bitcoin ou le Litecoin échappent à tout contrôle bancaire ou gouvernemental.

Les cryptomonnaies échappent à tout contrôle bancaire ou gouvernemental.

Toutes les informations relatives aux transactions de cryptomonnaie sont stockées sous forme de copies dans un réseau de fichiers appelé blockchain (ou chaîne de blocs). Ce réseau décentralisé qui fait office de banque centrale sert à la fois à répertorier l’ensemble des transactions de cryptomonnaie sur un grand livre de compte et à émettre des règlements. Ouvert et consultable par tout le monde sur Internet, cet immense registre contient des traces écrites mentionnant le montant de chaque transaction, une adresse de l’émetteur et du destinataire ainsi qu’une empreinte cryptographique. Ce n’est cependant pas le cas avec certaines monnaies virtuelles comme Dash qui a mis en place un mélange de transactions afin qu’elles soient intraçables. Grâce aux technologies de cryptographie, les transactions sont par ailleurs infalsifiables et inviolables. La blockchain n’est pas dirigée par des humains ni régie par des institutions financières, mais par des logiciels open source répartis sur des réseaux d’ordinateurs à travers le monde. 

Bitcoin : la première cryptomonnaie

Impossible d’évoquer la cryptomonnaie sans parler du bitcoin. Créé en 2009 par un certain Satoshi Nakamoto dont on ne connaît toujours pas la véritable identité, le bitcoin est la première et la plus connue des cryptomonnaies. Cette alternative aux monnaies traditionnelles repose sur un réseau informatique pair-à-pair décentralisé, c’est-à-dire qu’elle n’est soumise ni aux règles qui régissent le secteur bancaire et les marchés financiers ni à une quelconque autorité. Sur le papier, le bitcoin présente de nombreux avantages. À commencer par la sécurité des transactions qui sont chiffrées et infalsifiables, faisant du bitcoin une monnaie particulièrement sûre. 

Nous mettons régulièrement à jour le site https://uptos-formation.com, vous pourrez donc profiter de nombreux outils de formations. Tels que des tutoriels et vidéos explicatives.

Nous vous souhaitons un bon trading sur Uptos !